Les cheveux

Les cheveux

La perte des cheveux est  un effet secondaire très fréquent lors des traitements de chimiothérapie. Très redoutée, la perte des cheveux dépend cependant du type et de la dose des médicaments administrés. Elle débute généralement après quelques semaines de traitement et peut être brutale. Même si vous vous y êtes préparée, ça vous fera un choc. C’est normal. Gardez à l’esprit qu’ils repousseront normalement quelques semaines après la fin du traitement. Sachez également que la perte des cheveux est plus rare dans les traitements de radiothérapie, et qu’elle se limite alors aux zones irradiées. Dans ce cas, vos cheveux repousseront également après la fin du traitement, même si vous devrez faire preuve d’un peu de patience. Selon la dose d’irradiation, il faut parfois attendre six mois après la fin du traitement pour voir les premiers cheveux repousser. 

Avant le traitement

Ne changez rien à vos habitudes, profitez simplement de vos cheveux comme vous l’avez fait jusque là. Vous avez l’habitude de les teindre ? Vous pouvez le faire avant de commencer votre traitement. 

Opter pour une nouvelle coupe courte peut vous aider à faire face à la chute de vos cheveux. La coupe courte peut en effet faire office d’étape intermédiaire et, si les cheveux tombent, ça peut être moins impressionnant pour vous qu’ils soient courts. 

Pendant le traitement

Selon la nature du traitement, les cheveux peuvent commencer à tomber après quelques semaines. Votre cuir chevelu peut chatouiller ou devenir plus sensible. 

Quelques conseils pour soigner vos cheveux en cas de perte : 

  • Plus votre cuir chevelu est sensible et sec, plus vos cheveux se fragilisent. Un seul mot d’ordre : douceur !
  • Employer un shampoing doux et lavez vos cheveux moins souvent.
  • Lavez-les avec douceur, oubliez les frictions énergiques. Ne les tordez pas pour les essorer, épongez-les délicatement.
  • Ne les brossez/peignez pas trop régulièrement, optez pour une brosse douce ou un peigne à dents espacées.
  • Mettez colorations, permanentes, défrisages... en pause.
  • Nourrissez vos cheveux avec des soins et des masques hydratants de qualité.
  • Utilisez le moins possible des produits coiffants type laque, mousse ou gels.
  • Evitez les appareils chauffants (sèche-cheveux, fers à friser, rouleaux chauffants,...). Réglez votre sèche-cheveux à la température la plus basse si vous devez l’utiliser. 
  • Pendant la chimiothérapie, le soleil est à éviter absolument. Couvrez-vous toujours la tête afin d’éviter les brûlures.
  • En cas de perte totale des cheveux, il est primordial d’hydrater, de nourrir et d’irriguer votre cuir chevelu.  Vous gardez ainsi vos follicules pileux ‘en alerte’ et les renforcez pour une repousse plus forte et plus homogène après le traitement. 
  • Optez pour un shampoing au pH neutre et bio dès l’apparition d’un duvet.

Les shampoings et soins disponibles dans le commerce ne sont pas toujours adaptés à un cuir chevelu qui réagit à un traitement contre le cancer. Notre expérience nous a amené à faire le tri parmi plusieurs produits et nous vous recommandons notamment : 

  • Pour irriguer un cuir chevelu nu : le gel marin aux algues de Dermobio convient tout au long du traitement. Il vous permettra de maintenir les follicules pileux ‘en alerte’ et ainsi d’éviter qu’ils ne s’atrophient. A la repousse, votre cheveu sera plus fort, moins ou pas du tout crépu et ils repousseront de façon plus homogène. Vous pouvez arrêter dès que la repousse de la chevelure est plus dense.
  • Si vous perdez vos cheveux par plaques suite à une chimiothérapie ou à la radiothérapie : shampooing tricology  et ses flaconnettes en cure de mesoestetic. Une flaconnette tous les 2 jours apportera à vos cheveux de la force et des nutriments, les hydratera et leur offrira plus de corps et de douceur.
  • Votre chimiothérapie est suivie par une hormonothérapie ? Cette dernière va également influencer la qualité de vos cheveux. Ils repousseront plus lentement et seront généralement plus secs et plus fins. Nous vous recommandons la cure de mesoestetic et l’utilisation d’un shampoing au pH neutre, ultra doux et bio. Le shampoing tricology est également parfaitement indiqué. En hydratant et en nourrissant votre cuir chevelu et vos follicules pileux, vous contribuez à la repousse d’un cheveu en bonne santé. 

Retrouvez ici tous les produits spécifiques au soin des cheveux. 

En attendant la repousse...

En attendant de retrouver vos ‘vrais’ cheveux, vous pouvez notamment opter pour un turban ou une perruque.

En partenariat avec Rosette la Vedette, Chacunic vous propose les conseils judicieux de Wendy Rosseel, la créatrice d’une gamme de turbans et foulards spécifiques. Ayant elle aussi combattu un cancer du sein, Wendy a créé une collection à la fois élégante et pratique. 

Comment choisir la meilleure coiffe ? Que devez-vous savoir à propos des foulards chimio avant de commencer votre traitement ? Nous lui avons posé 5 questions fréquentes :

  • Quels sont les avantages et inconvénients d’un foulard par rapport à une perruque ?

Les foulards et turbans sont relativement bon marché : pour 30 à 50 euros, vous avez déjà un modèle de turban spécifique confortable et sans coutures gênantes. Ils existent dans tous les modèles et toutes les couleurs. L'idéal pour changer souvent et les assortir à votre tenue. Autre atout : ils s'entretiennent facilement. La plupart peuvent être lavés en machine. D’un autre côté, opter pour un foulard ou un turban, c'est aussi faire le choix de ne pas cacher votre maladie vis-à-vis du monde extérieur. Ceci dit, la calvitie suite à un traitement est de moins en moins taboue dans notre société. Un bon conseil : combinez-le avec des boucles d'oreilles, une écharpe ou une broche assortis pour un résultat plus fashion

  • A quoi dois-je faire attention lorsque je choisis un turban ?

Personnellement, j’estime que le confort et un look branché doivent absolument aller de pair. C’est également la raison pour laquelle j’ai fondé Rosette la Vedette. On trouve suffisamment de foulards et de bonnets dans les magasins traditionnels. Mais ceux destinés à être portés à l’extérieur sont bien souvent réalisés dans des matières trop chaudes pour être gardés pendant de longues heures à l’intérieur. De plus, ils ne descendent bien souvent pas suffisamment bas alors que vous souhaitez justement bien couvrir la nuque pour camoufler votre crâne chauve.

Optez donc pour des turbans et bonnets spéciaux réalisés dans des matières ‘respirantes’. Evitez la soie, qui glisse, et le bambou, qui se distend trop rapidement. La viscose et le coton sont des matières idéales. Bannissez également les modèles comportant trop de piqûres ou présentant des coutures rugueuses : ils risquent d’irriter votre cuir chevelu devenu sec et très sensible à la suite de la chimio. Et pour finir : n’ayez pas peur de renoncer aux couleurs sûres et sobres que vous avez peut-être l’habitude de porter. Lors d’une chimiothérapie, les couleurs claires illuminent non seulement votre visage mais également votre esprit. Vous gagnez en élégance et en énergie. 

  • Ai-je besoin d’un bonnet pour couvrir mon crâne pendant la nuit ?

La nuit, votre tête se refroidit considérablement. 80 % de la chaleur corporelle s’échappe par la tête. Donc, si vous restez longtemps immobile, vous risquez d’attraper vite froid. Voilà pourquoi de nombreuses personnes qui suivent une cure de chimio aiment dormir avec un petit bonnet de nuit. Mais il n’est pas facile d’en trouver. Soit ils sont trop chauds, soit ils ne sont pas suffisamment doux. Les bonnets de nuit de Rosette la Vedette sont fabriqués dans un tissu respirant très souple et ne comportent pas de coutures gênantes. Quant à leurs couleurs joyeuses, elles vous remonteront le moral lorsque vous vous regarderez dans le miroir le matin ! 

  • Est-il vrai que les cheveux repoussent plus lentement après la chimio si l’on porte un bonnet ou un foulard ?

Non, c'est un mythe ! Les cheveux poussent de l'intérieur. Et les coiffes chimio ne freinent absolument pas leur croissance ! En effet, c'est l'état des racines de vos cheveux qui détermine la vitesse à laquelle ils repoussent. Aussi longtemps que vous estimez que vos nouveaux cheveux sont encore trop courts pour dévoiler votre crâne, vous pouvez continuer à porter vos foulards et turbans. A vous de décider quand vos nouveaux cheveux sont suffisamment longs pour retirer votre perruque ou votre turban.

  • Mes foulards chimio sont-ils remboursés par la mutuelle comme c’est le cas pour les perruques ?

Les mutuelles ont prévu un remboursement fixe pour les perruques. Ce n’est pas le cas pour les foulards mais cela vaut certainement la peine de vous informer. Certaines mutuelles acceptent en effet que vous leur remettiez une facture officielle de vos foulards ou bonnets, qui sont alors remboursés partiellement ou totalement. 

Vous préférez porter une perruque ? Certaines sont si bien faites qu’on ne les distingue pas d’une vraie belle coupe de cheveux. Ne vous recommandons de vous adresser à Alex Peeters, son accueil et son service professionnel vous aideront à trouver la solution qui vous convient. Vous trouverez plus d’informations sur la page qui lui est consacrée parmi nos partenaires de confiance. 

Besoins de conseils ? 

Vous souhaitez un avis et un conseil avant, pendant, après votre traitement ? Ou vous avez simplement des questions : notre Espace conseil est là pour ça ! Précision utile : tous les partenaires auxquels nous renvoyons n’entretiennent aucun lien ‘commercial’ avec Chacunic. Ce sont simplement des personnes que nous avons rencontrées au cours de notre propre parcours et qui nous ont offert des réponses professionnelles et humaines. Comme pour les autres conseils, nous souhaitons partager ces bonnes adresses avec vous. 


Nous sommes solidaires

Soutien partenairesVoir tous nos partenaires

Nos conseils beauté

Nos partenaires santé

Face au cancer