Les ongles

Certaines chimiothérapies peuvent altérer les ongles et demander des soins particuliers. Plus fins, cassants, striés, décolorés,... les effets indésirables sont multiples pendant le traitement et perdurent encore après. Il arrive même que les ongles tombent 6 mois après le traitement. En principe, pas d’inquiétude à avoir : la repousse est totale, sauf si la matrice a été abimée par une inflammation et des infections importantes ou répétées.

Protéger ses ongles : à faire

  • Le froid : il est parfois possible de prévenir ces problèmes grâce au froid. Vous ne perdez rien à essayer les moufles et chaussettes réfrigérées, même si c’est inconfortable. Bien sûr, ne vous martyrisez pas inutilement si vous ne les supportez pas. Le procédé peut aider mais son efficacité n’est pas garantie pour tous les traitements. Attention : parlez-en à votre médecin et aux infirmières, il existe des contre-indications à leur utilisation comme le syndrome de Reynaud ou l’artériopathie. 

  • Protéger : portez des gants pour jardiner, bricoler et effectuer des tâches ménagères, notamment la vaisselle. En effet, une trop grande exposition à l’eau peut causer des infections fongiques au lit de l’ongle. 

  • Nourrir : appliquez régulièrement une huile nourrissante sur la matrice et le pourtour des ongles pour les empêcher de se dessécher. Offrez-leur un bain 1 à 2x par mois pour les nettoyer, dégraisser et hydrater tout en douceur. 
  • Entretenir : préférez une lime en verre qui respecte l’ongle et diminue les risques de voir l’ongle se dédoubler ou se fissurer. Utilisez un dissolvant extra doux, sans acétone, pour enlever votre vernis. Ôtez et repoussez délicatement vos cuticules plutôt que de les couper, c’est beaucoup moins traumatisant pour vos ongles.  
  • Vernir : appliquez un vernis-soin au calcium, qui renforce l’ongle et le protège des UVA-UVB. Vous aimez la couleur ? Privilégiez un vernis opaque sans dibutylphtalate (perturbateur endocrinien), de toluène (neurotoxique), de xylène, du formaldéhyde (carcinogène).
  • Informer : informez votre médecin de tout signe d’inflammation ou d’infection. 

Il est ressorti de nos recherches que la gamme KOH est, pour les ongles, la seule sur le marché de la cosmétique à offrir des produits efficaces et non nocifs pour la santé.

A ne pas faire

  • Les faux ongles et les produits à base d’acrylique ou de gel : ils peuvent accroître les risques d’infections fongiques, bactériennes ou virales s’ils sont utilisés en cours de traitement. 
  • L’exposition au soleil est fortement déconseillée.
  • Les manucures fréquentes.
  • Polir la plaque de l’ongle avec un polissoir agressif et trop fréquemment.
  • Jardiner, bricoler, effectuer des tâches ménagères sans porter d’épais gants en caoutchouc.
  • Travailler avec du papier
  • Couper ses cuticules, ramollissez-le plutôt avec un produit adapté

Besoins de conseils ? 

Vous souhaitez un avis et un conseil avant, pendant, après votre traitement ? Ou vous avez simplement des questions : notre Espace Conseil est là pour ça !
Vous souhaitez une pédicure médicale ou une manucure en prévention de votre traitement ou à titre curatif ? Nous vous recommandons Pédipathie, pour un moment de bien-être à votre domicile.

Attention : Chacunic partage avec vous son expérience et ses conseils mais ne se substitue en aucun cas à votre médecin. 


Nous sommes solidaires

Soutien partenairesVoir tous nos partenaires

Nos conseils beauté

Nos partenaires santé

Face au cancer